Mon bureau

C’est une toute petite pièce dans mon immense maison.
C’est un endroit que je n’avais pas vraiment dessiné.
Je savais qu’il serait là et qu’il serait à moi.
Un mur gris pour ne pas qu’il soit blanc.
Les autres blancs pour qu’ils ne soient pas gris.
 

Nous avons emménagé et entassé des cartons dans cette pièce qui n’en était pas encore une.
Je travaillais sur un coin de bureau dans la chambre.
Je voulais avoir réglé tout le reste avant de rouvrir la porte de mon espace vital.
 
Et puis un matin, j’ai vidé le dernier carton et la pièce était à moi.
Je suis allée chercher le vieux bureau de mon père qui prenait la poussière dans un garage.
Je lui ai souhaité la bienvenue et j’ai posé les dossiers en cours sur le coin gauche, le courrier à traiter sur le coin droit comme il en avait eu l’habitude en son temps.
Je me suis excusée de l’accueillir dans cette mini-pièce, lui qui avait été élevé dans le luxe d’un cabinet d’avocats.
Je lui ai expliqué qu’il allait devoir entendre beaucoup plus de musique qu’avant, qu’il allait absorber du café et du rosé  parce que j’étais très maladroite.
Pour cela il m’a répondu que les chiens ne font pas des chats.
Je lui ai caressé la planche dans un doux sourire.
 
Je l’ai prévenu que je m’astreignais trois fois par jour à danser come une dératée sur mon bureau pour faire retomber la pression.
Il n’a pas eu l’air étonné.
Il avait l’air de bien me connaître.
Il m’expliqua qu’il reconnaissait la petite fille espiègle dont la photo était fièrement posée en son centre il y a, lui semble-t-il, un siècle.
Il reconnaissait la voix qui appelait tous les soirs avant de s’endormir pour entendre un baiser de son père qui ne rentrait jamais assez tôt.
Je réalisai qu’il avait surement passé beaucoup plus de temps avec lui que moi.
 
Une fois installée derrière ce bureau qui est si grand que je dois me contorsionner pour entrer dans ma pièce, j’ai eu un besoin vital de couvrir les murs comme une adolescente.
Je suis allée ressortir des tableaux que je n’aurais jamais imposés au reste de la famille, des croquis sans queue ni tête, des cartes postales de voyages, des photos qui n’ont de sens que pour moi.
Et j’ai commencé à me construire mon mur de couleurs.
Comme à l’époque où je découpais consciencieusement les posters de Zack Morris et Brandon Walsh dans mon OK Podium, je  commençai à installer avec de la patafix tout ce qui me permettait de créer mon monde au cœur de ma maison, tout ce qui m’aide à comprendre pourquoi je me retrouve seule tous les matins derrière ce bureau trop grand.
 
Ma porte est juste en face de celle de la chambre de Yoko et ce soir, quand je suis entrée pour l’embrasser avant qu’elle ne s’endorme, j’ai vu qu’elle m’avait volé ma patafix et qu’elle avait commencé sa collection de princesses et de crottes de nez tout autour de son lit.
Elle était très fière mais elle n’a pas voulu que je m’attarde trop, c’est sa chambre, son domaine, son espace vital.
 
Comme je la comprends.
Je refermai tout doucement sa porte et je poussai la mienne.
J’éteignis mes ordinateurs, ma lampe de bureau, je réalignai les dossiers en cours et le courrier à traiter, je poussai ma chaise sous le bureau et je quittai ce cocon pour la nuit, rassurée qu’il soit là, juste derrière la porte de ma chambre à m’attendre pour me réexpliquer chaque matin d’où je viens.
About these ads

3 réponses à “Mon bureau

  1. Je pense que tu devines à quel point ton texte me touche … C’est chouette d’avoir récupéré ce grand bureau… Et d’avoir ainsi toujours un peu de tes origines près de toi…

    J’espère que tu vas bien et que vous prenez bien tous vos marques dans cette belle maison :)

  2. Avoir un lieu à soi, où on est soi, quand on peut, c’est essentiel….Bienvenue dans ta caverne, avec tes souvenirs et tes gris gris!

  3. Tes posts me manques!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s